• 4795 visits
  • 212 articles
  • 4302 hearts
  • 966 comments

We all have two lives, the second begins when we realize we only have one. 14/01/2015

Mon --> • WEHEARTIT •
We all have two lives, the second begins when we realize we only have one.
ܤ Tu veux t'inscrire à ma Newletter ?
Dis le moi en commentaire & je te fais un lien ܤ

ܤ Newletters :       

Merci à ceux qui passent sur le blog, qui laissent des commentaires ou des kiffs, et merci aux prévenus :) 
We all have two lives, the second begins when we realize we only have one.

 Je parle volontier par commentaire 

Si une citation vous plaît vous pouvez la prendre tant qu'elle ne m'appartient pas

 Les sources des citations sont toujours précisées sauf si elles sont inconnues.

Si vous voulez vous inscrire à la newletter laissez-moi juste un commentaire disant que vous le souhaitez 
We all have two lives, the second begins when we realize we only have one.

22/05/2018

Les parents pensent tous, quand ils décident d'avoir plusieurs enfants, qu'ils sauront les aimer les uns comme les autres, sans faire de différences, sans avoir de préférences. Ils croient, tout aussi naïvement et souvent en dépit de leur propre expérience, qu'entre frères et s½urs, l'entente est le régime normal : le sentiment communautaire d'appartenir à une même fratrie devrait l'emporter sur les petites querelles quotidiennes, sur les rivalités forcément passagères, sur les jalousies évidemment sans fondement. Or, personne ne l'ignore, la réalité est loin de correspondre à cette image.

Tags : Marcel Rufo

20/05/2018


La chose la plus apaisante en ce monde, c'est quand quelqu'un embrasse vos blessures en ne les voyant pas comme des catastrophes dans votre âme mais simplement comme des fissures dans lesquelles y mettre son amour.



Tags : Love & other drugs - Emery Allen

19/05/2018

J'aimerai trouver celui qui comprenne le pourquoi de mes silences, se fasse douceur sur mes souffrances, donne à toutes mes journées de nouveau un sens.


 
Tu sais, moi, j'ai simplement peur de te voir partir comme tous les autres. Il est vrai que les gens s'abandonnent trop facilement aujourd'hui, pour un oui ou pour un non, juste parce qu'ils ne s'entendent plus, parce qu'ils veulent voir ailleurs ce que la vie peut apporter. Je trouve ça con, mais je l'ai déjà fait. En réalité, je n'ai pas envie que tu le fasses à ton tour, je ne veux pas être à la place de tous ces gens que j'ai délaissé par amour pour moi ou parce qu'ils me faisaient souffrir sans vraiment trop le savoir. Partir par devoir, c'est pire que de partir par plaisir.. On sait ce qu'on laisse derrière nous, des souvenirs, des tas de moments magiques qu'on enterre en claquant des doigts.. ou presque. Et ce soir, comme hier, comme demain, j'ai peur que tu fasses la même connerie que moi j'ai fait pour beaucoup de personne. Parce que je ne sais pas trop ce que c'est de se faire abandonner par un être cher, puisque c'est toujours moi qui partais avant le déluge. Je ne veux pas souffrir. Je ne veux plus souffrir. Ou alors si, mais pas toute seule. J'ai besoin de toi, besoin de nous. Je veux pas que ça se termine comme un abandon. Tout, sauf ça. Alors je m'accroche parce que j'ai pris confiance en toi, et je ne veux pas croire qu'un jour ou l'autre l'un de nous deux devra décevoir l'autre. Dis, nous ne sommes pas comme tous les autres, hein ?

Tags : Olivier N. Tran - L'amour au bord du gouffre

15/05/2018

Nous, les humains, sommes des créatures pitoyables.
Nous rejetons par peur. Nous attaquons pas incompréhensionLa lâcheté des hommes est la cause de tous nos combats.
 

Tags : Kabaneri of the Iron Fortress

09/05/2018

Je n'arriverai jamais à ne plus t'aimer. La pire des drogues reste l'amour. Tu m'as rendu à la vie, redonné goût aux émotions. Partout où j'allais, je ne voyais que ta bouche fraîche et mes yeux s'embuaient en ton absence. Un reste d'innocence me donnait le rouge aux joues. A partir de maintenant et jusqu'à ma mort, chaque fois que quelqu'un prononcera ton prénom devant moi, il est possible que mon regard se perde un petit peu dans le vague. Les autres diront : "il a trop bu, il a des absences". Mais moi, je m'en moquerai, je serai déjà loin, contre toi, à Los Angeles entre tes bras dorés, ou à Porto Ercole perdu dans tes longs cheveux salés, à Istanbul et Moscou et Amsterdam contre tes seins crémeux, dans le paradis de l'amour réciproque, ce rêve impossible auquel tu m'as un jour, de nouveau, donné l'accès.

Tags : Frédéric Beigbeder

21/04/2018

On ne regrette pas les personnes qu'on a aimées. Ce qu'on regrette,c'est la
partie de nous-même qui s'en va avec elles.

Non je n'peux plus m'endormir sans dormir contre toi. Trop longtemps que ça dure,la blessure ne se ferme pas. Ça fait trop de bruit ton silence. J'entends partout ton c½ur qui bat. Ça prend toute la place ton absence. Non, je n'peux plus dormir sans toi. Je tiens ton ombre entre mes bras comme une malade qui délire. Qu'est-ce que j'ai fait de moi ? Mais qu'est-ce que j'espère à te retenir ! J'ai mal en dedans,mal en dehors, j'ai mal partout. Je t'aime encore. L'hiver est entré en moi. Trop longtemps que ça dure, trop longtemps que j'ai froid. Tu as volé ma musique et mes rêves et la chaleur dans ma voix. Pourquoi faut-il qu'en amour on crève? Et qu'on soit prêt à crever des milliers de fois ?

Tags : Lucía Etxebarria de Asteinza - France d'Amour - Je t'aime encore

05/04/2018

Si l'on ne se remet pas en question, si l'on ne court pas une vraie aventure, au bout de laquelle on sera vainqueur ou vaincu, avec le risque de se casser la gueule, alors ça n'a aucun intérêt.


Si je pouvais de nouveau vivre ma vie, dans la prochaine je commettrais plus d'erreurs. Je serais plus bête que ce que j'ai été, en fait je prendrais peu de choses au sérieux. Je serais moins hygiénique, je courrais plus de risques, je voyagerais plus. Je contemplerais plus de crépuscules, je grimperais plus de montagnes. Je nagerais dans plus de rivières, je me rendrais dans plus d'endroits qui me sont inconnus Je mangerais plus de crèmes glacées et moins de fèves, j'aurais plus de problèmes réels et moins d'imaginaires.


Tags : Louis Guilloux - Jorge Luis Borges - Instants

31/03/2018



Il y a des moments dans l'existence où une porte s'ouvre et où votre vie dérape dans la lumière. De rares instants où quelque chose se déverrouille en vous. Vous flottez en apesanteur, vous filez sur une autoroute sans radar. Les choix deviennent limpides, les réponses remplacent les questions, la peur cède la place à l'amour. Il faut avoir connu ces moments. Il durent rarement.

Tags : Guillaume Musso - Central Park

31/03/2018

Je préfère avoir connu : une seule caresse de sa main, un seul sourire de sa bouche, un seul baiser de ses lèvres, un seul regard de ses yeux... 
Que toute une éternité sans elle.
 
7
Je vois le manque de chaleur dans ses joues, la perte d'espoir dans ses yeux, la disparition de la joie de vivre dans ses lèvres pleines. J'ai prit une jolie fille qui vivait pour les autres, une fille qui trouvait toujours quelque chose de beau et de bon en tout, même en moiet j'en ai fait une coquille vide.

Tags : La cité des anges - Anna Todd - After